Moi, on ne m’a jamais demandé comment j’allais… pourtant Laurette était ma soeur

Posté par le 22 Juil, 2012 dans Critiques de livres | 1 commentaire

Un peu septique à l’achat du livre, règlement de compte ? bio de people ?

Et bien pas du tout !! Ce livre raconte le douloureux parcours d’une sœur  qui doit faire face à la mort de sa cadette emporté par une leucémie.

Quand la maladie emporte injustement un enfant, on pense en premier aux parents mais la fratrie aussi est touchée de plein fouet !!

Marie Fugain raconte sa reconstruction difficile, son énorme besoin d’amour de la part de sa famille et sa sensation d’abandon de la part des gens qu’elle aime le plus.

Sans jamais tombé dans le larmoyant, avec beaucoup de pudeur et d’humour, elle nous livre ses 10 années de souffrance qui ont suivi le décès de sa sœur Laurette.

Elle  nous rappelle ici l’importance qu’a une sœur, un frère dans le quotidien d’un enfant malade et que la douleur d’une sœur, même si elle est grande et installée dans la vie, n’en est pas moins déchirante.

 

Partagez !

Un Commentaire

  1. Effectivement il ne faut surtout pas oublier les frères et soeurs. Eux aussi souffrent.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *